Stéphane Cohen : "La digitisation de la profession est un défi de premier ordre"

05 nov 2015 à 10h11 par Support Publicis Webformance
Interview de Stéphane Cohen, président de l’Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France, à propos du partenariat avec Bpifrance sur la digitalisation de ses cabinets.

Pourquoi avez-vous conclu un partenariat avec Bpifrance ?

Les cabinets d’experts-comptables doivent passer le cap de la révolution numérique pour rester compétitifs. Cette collaboration nous permet de donner les moyens aux cabinets franciliens d’investir dans le chantier de la transformation numérique aux côtés d’un partenaire de référence en termes d’accompagnement des entreprises. La digitalisation de la profession est un défi de premier ordre parce que c’est elle qui permettra d’améliorer la productivité des missions traditionnelles et de libérer du temps pour développer des missions de conseil à haute valeur ajoutée.

Comment va se traduire ce partenariat ?

Il s’agit d’un accompagnement sur-mesure pour chaque cabinet intéressé. Les projets soutenus par Bpifrance visent le financement de l’immatériel (conseil sur la refonte des processus, conduite du changement ou encore formation), complétés par un financement bancaire pour l’acquisition de matériels, de logiciels et de serveurs. Ces projets pourront également s’inscrire dans la cadre de l’acquisition de biens immobiliers ou de croissance externe. Les cabinets qui bénéficieront de ce partenariat disposeront de montants compris entre 40.000 et 2 millions d’euros plafonnés aux fonds propres de l’emprunteur.

Quels types de cabinets vont pouvoir bénéficier de soutien financier dans le cadre de ce partenariat ?

Les bénéficiaires de ce partenariat sont les PME de plus de 3 ans. Actuellement réservé aux cabinets franciliens, ce dispositif pourrait être étendu au niveau national en fonction de son succès.Bpifrance propose aussi, en plus de ce partenariat, d’autres offres à destination des cabinets de taille intermédiaire et aux indépendants.

Quels types de projets seront financés ?

Nous avons déjà parlé des outils notamment, mais ce partenariat permettra également aux cabinets de financer des heures de formations pour les collaborateurs ou des offres packagées à destination des clients, ce qui constitue une solution complémentaireau financement bancaire classique.
Ainsi, les cabinets pourront être accompagnés que ce soit lors d’un déménagement pour mettre en place de nouveaux outils ou lors d’une fusion pour unifier les pratiques.

Comment se fera la sélection des dossiers ?

Un espace en ligne dédié sera créé sur le site de Bpifrance, au sein duquel les cabinets intéressés pourront télécharger un dossier de candidature. Chaque candidat sera ensuite contacté par les interlocuteurs Ile-de-France de Bpifrance qui lui proposeront un rendez-vous physique afin de traiter chaque demande au cas par cas et offrir un service sur mesure.


Propos recueillis par Arnaud Dumourier
Le Monde du Chiffre