De la réforme des rocédures au marché du rachat de la dette secondaire...

06 mai 2014 à 12h25 par Support Publicis Webformance
A la première lecture de l’ordonnance du 12 mars 2014, il est légitime de nous interroger sur les finalités économiques recherchées par le législateur dont la plume émane des Ministères du Redressement Productif et de la Justice. Après presque 30 ans au cours desquels les praticiens n'ont eu de cesse de considérer le traitement des créanciers comme le dernier critère d'appréciation, voilà une loi qui les place désormais au devant de la scène. Comment et pourquoi ?
Lire l'article complet