L’enjeu de la valorisation des actifs
en situation de retournement

House of Finance 2018 – Paris Dauphine

Chaque année, Wingate est partenaire de la House of Finance organisée par Paris-Dauphine, dont l’objectif est de replacer la finance française au service de l’économie réelle. L’occasion de partager notre expertise avec plus de 250 participants et notre façon d’aborder les situations de crise.

Extrait du Livre Blanc – House of Finance 2018
[…] Les procédures amiables permettent de maximiser la valeur de l’entreprise car elles sont conduites sous une stricte confidentialité. En effet, à partir du moment où le nombre de parties en présence est limité, les problématiques seront uniquement exposées au sein de ce cercle fermé, favorisant ainsi l’issue favorable de chaque entreprise. Le mandataire ad’hoc ou conciliateur devient alors un acteur clé de la valorisation d’actifs. D’une part, il assure une certaine pérennité de l’entreprise en négociant des délais de paiement avec les créanciers. D’autre part, il s’assure de la confidentialité de ces échanges afin que les investisseurs intéressés prennent en compte ce nouvel «horizon de trésorerie» pour négocier au mieux leur investissement.

"La procédure amiable pose un environnement idéal pour déterminer les bases du retournement d'une société et identifier les acteurs qui pourront la recapitaliser, généralement des fonds spécialisés ou des opérateurs du secteur. Ces acteurs seront choisis en fonction de leur capacité de prise de décision et sur leurs connaissances du secteur dans lequel l’entreprise opère. Chez Wingate, cette vision est au cœur de notre savoir-faire."
Daniel Ramakichenane, associé-fondateur de Wingate